mardi 8 octobre 2019

Envies et besoins / partie 2


Viscéral, inaliénable. Il prend la forme des plus grandes tempêtes. Il a la force du volcan qui se réveille après des mois de sommeil. Il est la 7ème vague. Il prend toute la place dans ma tête, dans mon corps. Il est incontrôlable. 

Il a la beauté des plus grandes catastrophes naturelles et ses jeux de couleurs en irradient l'iris de mes yeux. Il a aussi toute la noirceur de mes émotions négatives qui s’emmêlent et prennent une ampleur impressionnante tant je redeviens la petite fille fragile et innocente face à lui. Il me dépasse totalement et me fait perdre l’équilibre que je possède quand je suis sur le fil de mes envies.

Incandescent, il me rend vulnérable et alors, alors, seul ses bras, sa puissance, son corps peuvent faire barrage à ce déferlement. La contrainte et la force qu'il m'impose, sa dureté me calme. J'ai besoin de sa protection pour que mon armure cède pour accepter de ne pas être parfaite, pour accepter d'avoir peur, pour accepter d’avoir besoin de ça. D'avoir besoin d’être marquée, d'avoir besoin d’être malmenée, d'avoir besoin de ne pas avoir le choix.

Car mes besoins expriment tous ces manques passés, toutes ces blessures que j'ai cousues de silence et qui se réouvrent de manière aléatoire en fonction des fantômes qui viennent roder près de moi.

Je retrouve ma sérénité au rythme de ces longues et interminables fessées, celles qui font que la terre arrête de tourner car j'y puise tout le souffle de la vie pour adoucir mon âme avant de pouvoir à nouveau écouter mon petit cœur battre de manière plus douce et ainsi me sentir apaiser pour continuer à avancer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire