jeudi 2 janvier 2020

Je vous souhaite...

Nous sommes en janvier et nous célébrons une nouvelle année avec le sacro saint "bonne année".
J'ai toujours détesté ça. Je n'ai jamais compris pourquoi on devait dire "bonne année". Pourquoi on doit souhaiter de bonnes choses aux gens ? Parce qu'on les aime et on leur veut du bien me direz vous ? Oui bien sûr ! En même temps, il y aussi des gens qu'on n'apprécie moins et pour autant la bienséance fait aussi que nous ne leurs disons pas : "j'espère que tu ne seras pas trop heureux et que tu auras quelques problèmes parce que bon, il n'y a pas de raison que tu n'es pas un peu de désillusions dans ta vie, toi aussi". Évidemment à la place vous dites : bonne année.
Et donc minuit sonne et l'on espère encore plus que devant le sapin et les cadeaux. On y croit encore plus fort que le père Noël. On se dit que nos vœux sont comme des incantations magiques et chaque année on recommence à souhaiter nos meilleurs vœux.
Mais nous ne sommes pas des dieux et nous n'avons aucun pouvoir pour exaucer les vœux de chacun.
Alors certains de nos proches trébuchent, certains ne se relèvent pas et pourtant on leur avait dit bonne année à eux aussi. En plus, on le pensais sincèrement​.
Et puis, il y a ces personnes que nous n'avons pas l'occasion de voir en janvier car nos vies sont trépidantes mais qui, malgré notre non "bonne année" (et oui passé le 31, on l'a dans le baba) en passeront une excellente !
Je n'aime pas cette idée de marquer le temps, alors je ne vous souhaite pas une bonne année. Je vous souhaite une belle vie.

2 commentaires:

  1. Et de belles fessées surtout :)

    RépondreSupprimer
  2. Oui Ana, de très belles fessées. Merci de me reprendre, c'était une évidence et je ne l'ai même pas écrite :)

    RépondreSupprimer